Le pape Benoît XVI a rencontré les membres de l’Ordre de Malte : « Votre œuvre précieuse est le témoignage vivant de l’amour évangélique. »

Photographies Rome, 09/02/2013

A la fin de la célébration eucharistique présidée par le cardinal secrétaire d’Etat, Tarcisio Bertone, la réunion de ce matin à Saint-Pierre avec le pape Benoît XVI a été le point culminant de la semaine de célébrations pour le neuvième centenaire de la bulle du pape Pascal II Pie Postulatio Voluntatis (15 février 1113), qui a officiellement reconnu l’Ordre Souverain de Malte.  Plus de 4.000 membres et bénévoles de l’Ordre venant du monde entier, guidés par le Grand Maître, Fra’ Matthew Festing, ont participé à l’événement.

Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement italien, Giulio Terzi di Sant’Agata, représentant le Président de la République, était présent, ainsi que les représentants des chefs d’Etat de la Principauté de Monaco, du Maroc et de Jordanie. Étaient également présents M. Michel Barnier, Commissaire européen en charge du Marché intérieur et des Services, ainsi que de nombreuses autorités civiles : environ 170 personnes parmi lesquelles des ambassadeurs et des représentants diplomatiques et une délégation de l’Ordre de Saint-Jean.

« Cet important anniversaire – a souligné le Pape – revêt une signification spéciale dans le contexte de l’Année de la Foi durant laquelle l’Eglise est appelée à renouveler la joie et l’engagement à croire en Jésus-Christ, unique Sauveur du monde. A cet égard, vous êtes appelés, vous-aussi, à accueillir ce temps de grâce pour mieux connaître le Seigneur et pour faire resplendir la vérité et la beauté de la foi par le témoignage de votre vie et de votre service dans l’aujourd’hui de notre temps. »

« En raison de la foi aussi, au cours des siècles – a poursuivi le Pape – les membres de votre Ordre se sont consacrés d’abord à l’assistance des malades à Jérusalem puis à secourir les pèlerins de Terre Sainte exposés à de graves dangers, en écrivant des pages lumineuses de charité chrétienne et de défense de la chrétienté. Au XIXème siècle, l’Ordre s’ouvrit à des champs d’activités plus vastes dans le domaine de l’assistance et dans celui du service des malades et des pauvres mais sans jamais renoncer à ses idéaux originels, en particulier à celui d’une vie spirituelle intense de chacun de ses membres. C’est dans cette direction que doit se poursuivre votre engagement avec une attention particulière à la consécration religieuse – celle des Profès – qui constitue le cœur de l’Ordre. N’oubliez jamais vos racines, lorsque le bienheureux Gérard et ses compagnons se consacrèrent par des vœux au service des pauvres, et que le privilège Piae Postulatio Voluntatis ratifia leur vocation. »

« Votre Ordre – a rappelé Benoît XVI – en regard d’autres réalités engagées dans le domaine international en faveur de l’assistance aux malades, de la solidarité et de la promotion humaine, se distingue par son inspiration chrétienne qui doit toujours orienter l’engagement social de ses membres. (…) Votre œuvre précieuse et bénéfique, déployée en différents secteurs et réalisée en différentes parties du monde, centrée en particulier sur le service du malade au travers de structures hospitalières et sanitaires, n’est pas une simple philanthropie mais l’expression efficace et le témoignage vivant de l’amour évangélique. »

« Chers amis – a souligné le Pape – continuez à opérer dans la société et dans le monde au long des grandes voies balisées par l’Evangile : la foi et la charité, pour raviver l’espérance. (…) Ces idéaux sont bien exprimés par votre devise : « Tuitio fidei et Obsequium Pauperum ». Ces mots synthétisent bien le charisme de votre Ordre qui, en tant que sujet international, ne vise pas à exercer quelque pouvoir ou influence de nature mondaine, mais désire exercer en pleine liberté sa mission propre pour le bien intégral de l’homme, qui est esprit et corps, attentif à chacun comme à la communauté, surtout à ceux qui ont le plus besoin d’espérance et d’amour. »

Plus tard, s’adressant aux membres de l’Ordre, Fra’ Matthew Festing a rappelé la mission passée, présente et future de l’Ordre Souverain de Malte : «Nous avons joué un rôle important dans d’innombrables événements historiques, souvent tragiques. L’Ordre de Malte a souvent été contraint d’abandonner ce qu’il avait construit et tout recommencer. Il a fait face aux vicissitudes qui ont menacé son existence même. Mais après presque un millénaire, nous sommes encore là. La mission est toujours la même: continuer à soutenir la lutte contre la pauvreté, la maladie et la souffrance sur tous les continents. C’est une mission nécessaire aujourd’hui – comme il y a neuf cents ans – pour soulager la fragilité physique et spirituelle, pour promouvoir la paix et la justice et pour aider nos voisins dans le besoin ».

Discours du  Pape Benoît XVI: http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2013/february/documents/hf_ben-xvi_spe_20130209_ordine-malta_fr.html