L’Instituto de Educación Rural
L’Instituto de Educación Rural a été fondé par l’Archidiocèse de Cochabamba. La directrice actuelle de l’institut est Hermana Murielle Dubé, membre de la congrégation des Sœurs missionnaires de l’Immaculée Conception de Laval (Québec). Les femmes Aymara sont le noyau de la famille et de la vie communautaire. L’appui des femmes pour le projet et l’amélioration des méthodes de production de pommes de terre de semence est indispensable pour que les communautés puissent gérer le projet à long terme.
Afin d’accroître la capacité des femmes de l’Altiplano de jouer un rôle de leadership, 40 jeunes femmes âgées de 18 ans ou plus, provenant de la région ciblée, seront inscrites à un programme d’éducation d’une durée de trois ans à l’Instituto de Educación Rural à Quillacollo, en banlieue de Cochabamba. Les cours suivants sont offerts : * lecture et rédaction * comptabilité * hygiène * soins médicaux de base * assistance à l’accouchement * soins aux animaux * agronomie Les cours s’échelonnent de 8 h 30 à midi et de 13 h 30 à 18 h 00 chaque jour, puis jusqu’à midi le samedi. Savoir, c’est pouvoir. Nous espérons qu’en donnant à de jeunes femmes une occasion de s’instruire, le base de connaissances de la communauté en sera renforcée. Les femmes bien renseignées peuvent avoir une influence positive sur la culture des pommes de terre et elles sont mieux préparées à : * acheter de nouvelles pommes de terre de semence; * choisir les pommes de terre de semence; * gérer la production de pommes de terre chuños; * mener le troc et le commerce aux foires paysannes; * maintenir les disciplines agricoles acquises grâce au projet Chuño. Ces améliorations pratiques pourraient avoir des incidences positives sur la santé et le bien-être de la famille et atténuer le désir de migration urbaine.