ACCUEIL     |    LIENS    |

topedge2

English    |    Français

Contactez-nous:

1247 Kilborn Place
Ottawa, Ontario K1H 6K9
Tél : (613) 731-8897
Télécopieur: (613) 731-1312

 

smomca@bellnet.ca

OrderOfMaltaCanada.org
Tous droits réservés

Activités humanitaires

L’Ordre de Malte à l’ère moderne

 

En notre qualité de membres de l’un des plus anciens ordres religieux de l’Église catholique, nous avons l’obligation de satisfaire les besoins des moins privilégiés que nous. La tradition de notre Ordre, fondé à Jérusalem il y a 900 ans, témoigne de l’ampleur de nos activités humanitaires et de soins de santé. De nos jours, les œuvres de nos 59 grands prieurés, sous-prieurés et associations nationales se poursuivent à longueur de journée dans plus de 120 pays avec l’aide de nos ambassadeurs, accrédités dans 103 pays, qui agissent à titre de réseau diplomatique humanitaire.

 

La mission de l’Ordre, qui vise à glorifier Dieu par la promotion de la sanctification de chaque membre, comporte deux volets : donner l’exemple en vivant selon les principes chrétiens, ce que signifie « tuitio fidei » dans notre devise, et servir nos seigneurs les malades, c’est-à-dire, « obsequium pauperum ». L’expression « nos seigneurs les malades » remonte aux premiers temps de l’Ordre lorsqu’on a fait comprendre aux chevaliers dévoués de la première heure qu’ils devaient faire preuve d’humilité à l’égard de leurs semblables et, également, en reconnaissance de l’enseignement du Christ dans l’Évangile : « Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. »

 

a tradition humanitaire de l’Ordre est renouvelée chaque jour dans nos hôpitaux, centres de soins de santé et cliniques, par l’engagement de nos 12 500 membres et 80 000 bénévoles permanents assistés de plus de 20 000 médecins et paramédics. Ordinaire ou extraordinaire, la mission ne change jamais. Pas plus que ses destinataires – les personnes âgées, les invalides, les réfugiés, les sans-abri, les malades en phase terminale, les lépreux, les enfants et les toxicomanes. En outre, Malteser International, l’organe d’intervention de l’Ordre, s’occupe des grandes urgences – les catastrophes  naturelles, les épidémies et les conflits armés.
 

PROJET TAPACARÍ DE L’ALTIPLANO
La faim et la pauvreté sont deux facteurs désastreux pour une communauté; elles nuisent à la santé et au bien-être social, notamment en incitant à la migration urbaine. Avec le projet Tapacari de l’Altiplano, nous nous sommes donnés pour mission de réduire l’injustice de la faim et de la pauvreté. Le projet Tapacari de l’Altiplano dépend du succès du projet Chuño de l’Altiplano. Il a le même objectif de réduire la faim et la pauvreté chez les Aymara de l’Altiplano bolivien. Ce projet bénéficie, lui aussi, de l’aide financière de l’ACDI. Environ 400 familles, ou 2 000 personnes, y participent. suite
L’Instituto de Educación Rural
L’Instituto de Educación Rural a été fondé par l’Archidiocèse de Cochabamba. La directrice actuelle de l’institut est Hermana Murielle Dubé, membre de la congrégation des Sœurs missionnaires de l’Immaculée Conception de Laval (Québec). Les femmes Aymara sont le noyau de la famille et de la vie communautaire. L’appui des femmes pour le projet et l’amélioration des méthodes de production de pommes de terre de semence est indispensable pour que les communautés puissent gérer le projet à long terme. suite
Haïti : une mission qui « change une vie », selon un hospitalier
Des enfants qui chantent, dansent et sourient. Chaque après-midi, des enfants amputés, des adultes malades, des bénévoles et des villageois se réunissent pour s’amuser. Scène inattendue pour les Drs Luigi Castagna et Peter Azzopardi et l’épouse de celui-ci, Sisi, infirmière autorisée, qui ont récemment passé une semaine de bénévolat dans un hôpital d’Haïti. « Nous sommes devenus médecins parce que nous voulions aider les gens. Il s’agissait d’une excellente occasion de le faire », Thérapie par la danse en après-midi « La bonne humeur des gens est incroyable », déclare le Dr Azzopardi. « Ça m’a vraiment fait prendre conscience de ma chance. Chaque après-midi, nous organisions une petite fête afin de mobiliser les enfants et nous nous sommes rendu compte que leur bonne humeur était contagieuse et aidait à motiver les adultes. C’est devenu une « thérapie par la danse en après-midi ». C’était incroyable. »déclare le Dr Castagna, neuropédiatre de TSH depuis 1992 et Hospitalier de l’Association canadienne de l’Ordre de Malte, qui a participé à plusieurs missions bénévoles au cours des deux dernières décennies. « Malgré les circonstances, les enfants restent des enfants : ils veulent de l’affection et ils veulent jouer, chanter et danser. » suite
55e anniversaire des Auxiliaires
Adresse au banquet des auxiliaires de Malte – 23 avril 2010
Dans son allocution, le Père Grou résume bien l’association de l’Ordre de Malte avec l’Oratoire depuis plus d’un demi-siècle. Il s’agit d’une belle histoire dont le texte intégral est reproduit : Chers amis, Nous soulignons cette année le 55ième anniversaire de la fondation de la brigade Saint- Joseph des auxiliaires de Malte. En cette même année, Frère André deviendra officiellement ce qu’il est déjà dans le cœur de milliers de pèlerins, suite
Les soins aux personnes atteintes de déficiences cognitives progressives : guide d’éthique pour l’Ordre, l’Église et la sociéte
Le médecin soignant d’une femme au dernier stade de la maladie d’Alzheimer, qui mourra probablement d’ici quelques semaines, demande au fils de celle-ci l’autorisation de lui donner, pour gérer son angoisse de la mort, un médicament qui la rendra inconsciente. Le peut-il? Le superviseur d’une scientifique lui demande de prendre part à des recherches qui produisent des cellules souches au moyen d’une technique de clonage appelée « transfert de noyau modifié (TNM) ». Le peut- elle? En soins de santé et en recherche biomédicale de nos jours, suite
Aider les démunis grâce aux soins de santé et à l’éducation
« Nous sommes des gens ordinaires liés par le double commandement de Notre-Seigneur : l’amour de Dieu et l’amour de son prochain. Voilà pourquoi nous nous consacrons à la cause de nos frères et sœurs moins privilégiés que nous. » Le Père Andrew Cuschieri L’Association canadienne de l’Ordre de Malte a noué des relations durables avec un certain nombre d’organismes soutenant les soins de santé, l’éducation et le développement social dans la région de Cochabamba (Bolivie). suite
Hommage à nos auxiliaires
Cette année, nous célébrons le 54e anniversaire du Corps des auxiliaires. Les brigades, composées de membres de 12 nationalités différentes, sont l'une des principales activités de l'Association canadienne. Un demi-siècle au service des pèlerins et des malades se veut un accomplissement important dans la vie de notre Association. C'est pourquoi nous voulons rendre un hommage particulier à nos généreux bénévoles qui méritent notre admiration. suite
Des lunettes gratuites et l'Ordre de Malte à Vancouver
Depuis 2001, les membres de l'Ordre de Malte dans la région de Vancouver, de concert avec des paroisses catholiques et des programmes d'aide directe, viennent en aide aux personnes dans le besoin en tenant des cliniques semestrielles de consultation ophtalmologique dans les basses-terres continentales de Vancouver. Pour bon nombre de personnes pauvres ou handicapées et de personnes à faible revenu, le coût de lunettes peut se révéler un réel obstacle à la meilleure vision possible. Certaines personnes sont prestataires de l'aide sociale, mais les règles peuvent être strictes, sans compter qu'un grand nombre n'ont pas facilement accès aux installations voulues pour des examens de la vue. C'est pourquoi, en 2001, nous avons lancé une clinique externe, sous la suite
Réalisation du premier projet Altiplano Chuño
Les Chuño sont des pommes de terre lyophilisées naturellement au grand air, par l'action du soleil le jour et du gel la nuit.
Les Aymaras de Bolivie s'adonnent à l'agriculture depuis plus de 2000 ans. La population de l'Altiplano possède une structure sociale séculaire qui exige une coopération inconditionnelle pour survivre dans un climat ingrat à 3700-4600 m d'altitude. Leur mode de vie sans eau saine, électricité, gaz, égout ou connaissance des règles de l'hygiène et leurs labours avec bœufs et bâtons de bois nous font penser à une société agricole primitive. Pourtant, avant la domination Inca, leurs ancêtres avaient découvert la pomme de terre et ils en cultivaient plus de 160 variétés. Les conquistadors espagnols ont rapporté la pomme terre en Europe. Nous pouvons être très reconnaissants aux Aymaras de leur importante contribution à notre régime alimentaire. suite